Origine des Étapes

  • novembre 1934 : Ebby raconte son expérience spirituelle à Bill
  • 14 décembre 1934 : réveil spirituel de Bill
  • 12 mai 1935 : rencontre d’Akron
  • 20 mai 1938 : début de rédaction du Gros Livre
  • décembre 1938 : rédaction des Étapes
  • février 1939 : 5 amendements aux Étapes et 400 exemplaires dactylographiés
  • avril 1939 : parution du Gros Livre (version définitive)

Les sources des Étapes

  • Principes des groupes d’Oxford. Son expérience “spirituelle” – opinion du Dr Silkworth
  • Varaieties of Religious Experiences de William James

     

  • Les 6 étapes des débuts des AA
  • Discussions et correspondances – 100 premiers membres (Bob, Ebby, etc…)
  • Drs Silkworth, Tiebout et Jung – père Dowling, rév. Shoemaker, soeur Ignatia – Lois

Les 5 amendements

  • 2ième Étape : Puissance supérieure au lieu de Dieu
  • 3ième et 11ième Étapes : Dieu, tel que nous le concevions
  • 7ième Étape : suppression de la demande « à genoux »
  • dans le préambule : les Étapes ne sont que des suggestions

Un programme en trois temps

  • L’adhésion au programme de rétablissement (Étapes 1, 2 et 3)
  • Le mode de vie des AA (Étapes 10, 11 et 12)
  • Le programme de rétablissement
    • Les leçons du passé (Étapes 4 et 5)
    • Le changement (Étapes 6 et 7)
    • Les nouveaux comportements (Étapes 8 et 9)

Coexistence du spirituel et du matériel

  • Première Étape : La maladie de l’alcoolisme vue comme un obsession mentale (spirituel) entraîne la perte de maîtrise de notre vie (matériel)
  • Douzième Étape : Transmission du message du réveil spirituel ➞ Mise en pratique dans la matérialité de notre vie

Nécessité de la référence à Dieu dans la pratique des Étapes

  • Nous en sommes venus à croire qu’une Puissance supérieure… (Étape 2)
  • Confier sa volonté et sa vie à Dieu… tel que nous le concevons (Étape 3)
  • Présence de Dieu lors de l’admission de la nature exacte des torts (Étape 5)
  • C’est Dieu qui élimine les défauts de caractères et nous demandons à Dieu de faire disparaître nos déficiences (Étapes 6 et 7)
  • Au quotidien, rechercher par la prière et la méditation à améliorer le contact conscient avec Dieu (Étape 11)
  • Essayer de transmettre le message du réveil spirituel implique de parler de Dieu dans nos partages et la mise en pratique dans tous les domaines de notre vie suppose aussi la référence à Dieu dans notre quotidien (Étape 12)

Réflexion ➞ Action

  • Nous en sommes venus à croire… ➞ Nous avons décidé… (Étapes 2 et 3)
  • Inventaire approfondi ➞ Nous avons avoué… (Étapes 4 et 5)
  • Nous étions tout à fait prêts… ➞ Nous avons humblement demandé… (Étapes 6 et 7)
  • Dressé la liste de ceux que nous avons lésés ➞ Réparation des torts (Étapes 8 et 9)
  • Poursuite de l’inventaire ➞ Prière, méditation, exécution (Étapes 10 et 11)
  • AA en deux Étapes (Étapes 1 et 12) : Raisons pour ne pas boire ➞ AA ça marche

L’amour et la tolérance tel est le code de vie des AA (Gros Livre p. 95)

Cette structure conditionne le discour AA en agissant sur notre subconscient (Gros Livre p. 95)

  • Prend conscience de ce que tu es, inspire-toi de Dieu, agis en conséquence

Beaucoup se souviennent des Groupes d’Oxford comme d’un mouvement évangélique moderne, qui s’est épanoui dans les années 20 et au début des années 30 sous la direction de Frank Buchman, ancien pasteur luthérien. À cette époque, les Groupes d’Oxford insistaient énormément sur le travail personnel, un membre en aidant un autre. […] Une honnêteté absolue, une générosité absolue et un amour absolu constituaient le code moral des Groupes d’Oxford. Ils pratiquaient aussi un genre de confession appelée le «partage». Ils appelaient «réparation» l’amende honorable faite pour les torts qu’ils avaient causés. Ils croyaient beaucoup aux «moments de quiétude», c’est-à-dire à la méditation que pratiquaient les groupes et les individus, pour rechercher la volonté de Dieu dans tous les domaines de leur vie, grands et petits.

Une parcelle d’histoire : l’origine des Douze Étapes,
juillet 1953, dans Le Langage du Coeur, p. 206

Les 6 principes originaux des

Alcooliques Anonymes

  • Nous avons admis que nous étions impuissants devant l’alcool.

  • Nous avons été honnêtes envers nous-même.

  • Nous avons été honnêtes avec une autre personne, à qui nous nous sommes confiés.

  • Nous avons réparé les torts faits aux autres.

  • Nous avons travaillé auprès d’autres alcooliques sans en attendre ni prestige ni argent.

  • Nous avons prié Dieu de nous aider à faire ces choses de notre mieux

Une parcelle d’histoire : l’origine des Douze Étapes,
juillet 1953, dans Le Langage du Coeur, p. 210

La discussion sur les quatre premiers chapitres avait été pénible. j’étais exténué, au point qu’à plusieurs reprises j’ai été tenté de lancer le livre par la fenêtre.
C’est dans cette disposition, qui n’avait rien de spirituel, qu’une nuit j’ai rédigé les Douze Étapes des Alcooliques Anonymes. J’étais fatigué et abattu à l’extrême. Je me suis étendu sur le lit, au 182 de la rue Clinton, un crayon à la main et une tablette sur les genoux. Je n’arrivais pas à me concentrer et encore moins à y mettre mon coeur. Mais je sentais qu’il me fallait accomplir cette tâche. Peu à peu, le calme se fit dans mon esprit.
[…]
[…] Je me suis détendu et demandai l’inspiration. À une vitesse surprenante, dans l’ébullition de mes émotions, je complétai le premier brouillon, en moins d’une demi-heure. Les mots affluaient d’une façon continue. Parvenu à la fin, je numérotais les nouvelles Étapes. Il y en avait douze […]

Le mouvement des Alcooliques Anonymes devient adulte, pp. 196-198

[…] ces amendements constituent la contribution remarquable de nos athées et de nos agnostiques. ils élargirent la porte d’entrée pour permettre à tous ceux qui souffrent d’y passer, peu importe leurs croyances ou leur manque de croyance.
Dieu était maintenant présent dans nos Étapes, mais Il y était maintenant présenté d’une manière que tout le monde, absolument tout le monde, pouvait accepter et essayer. Un nombre incalculable d’alcooliques nous ont depuis certifié que, sans cette preuve d’ouverture d’esprit, ils ne nous auraient jamais contactés et n’auraient jamais pu s’engager dans la voie du progrès spirituel. Encore une fois, Dieu avait agi d’une façon mystérieuse.

Le mouvement des Alcooliques Anonymes devient adulte, p. 205

La plupart de nos expériences sont […] du type «éducatif», parce qu’elles se font lentement, sur une certaine période de temps. Très souvent, les amis du nouveau membre s’aperçoivent bien avant celui-ci du changement qui s’est produit. [Le nouveau membre] constate finalement qu’il a subi un profond changement face à sa réaction à la vie, et qu’il aurait difficilement pu y arriver uniquement par ses propres moyens. Mêmes plusieurs années de discipline personnelle peuvent rarement entraîner l’évolution constatée après quelques mois.

Les Alcooliques Anonymes, pp. 633 – 634